Voix-off : L’impact d’un grille de tarifs universelle

Voix-off : L'impact d'un grille de tarifs universelle 1

Un monde où toute les voix-off pratiqueraient le même tarif, vous en rêvez ?

Moi, pas du tout.

Il n’est pas rare (pour ne pas dire systématique) de lire sur internet des questions : quel tarif pratiquer pour tel ou tel job. La première raison à cela est qu’il n’existe aucune loi ou convention qui cadre les tarifs pratiqués dans le domaine de la voix-off (pourtant cela existe dans le doublage).
Chaque voix est donc “libre” de chiffrer tel ou tel job comme elle le sent. Oui, plus que jamais, c’est aujourd’hui devenu un beau “bordel” dans le milieu : de 2 euros au tarif normal pratiqué par les voix pros, on trouve de tout !

Les clients sont alors conduits à trouver le meilleur devis !
Chez les voix-off, nous avons 3 types de comportement, il y a :

  • celles et ceux qui connaissent le tarif du marché (tarification professionnelle)
  • celles et ceux qui ne connaissent pas le tarif, questionnent sur internet et tentent d’établir des devis (certains passeront, d’autres seront refusés)
  • celles et ceux qui connaissent le marché et cassent le tarif pour récupérer le job coute que coute.

Un monde parfait ?

Supposons un instant, juste un instant parce que vous allez voir que nous n’aurons pas besoin d’aller très loin dans la démonstration 🙂 que nous ayons établi une grille tarifaire universelle.
ça fait rêver, non ?

  • Pour les voix pros qui facturent déjà le tarif normal pratiqué sur le marché, un soulagement et l’espoir de ne pas voir notre métier se faire piller.
  • Pour les voix qui ne connaissent pas le marché et qui jusque là demandaient quel tarif est appliqué pour tel ou tel job, prennent conscience dans 90 % des cas de l’argent perdu, il était rare pour les 10% restant que le tarif était au-delà car bien souvent les voix ont peur de demander trop cher et sous estime leur devis.
  • Pour les voix qui connaissent le marché et cassent le tarif comme il le font habituellement, c’est une aubaine !

Pourquoi ?

Établir une grille tarifaire universelle permettrait aux “casseurs de prix” ou “discounters” de toujours se positionner en dessous du marché et donc de se tenir compétitif en toute circonstance.  Au-delà de ça, les discounters pourraient peut être même réaliser avec une grille tarifaire universelle qu’ils ont encore une marche intéressante avant d’atteindre les prix du marché et du coup marger davantage sur leur tarifs discounts. Sous ses aires “bon enfant” ou altruiste, les voix qui composent notre industrie demeurent impitoyable. On fait bonne figure publiquement (dans les posts publiés) mais lorsqu’il s’agit de facturer je suis intimement convaincu que certains tarifs prônés comme “c’est le tarif professionnel qu’il faut appliquer !” sont parfois en coulisse (dans sa cabine) revu à la baisse.

 

Pour plus d'informations sur les Conditions Générales d'Utilisation, consultez les Informations Légales (CGU)